Identification

La Gélinotte huppée mâle a à peu près la taille d’une poule naine et pèse environ 500 g et les plumes de sa collerette et de sa queue sont plus longue que ceux des femelles. Les femelles sont plus petites.
À la différence de la poule, l’oiseau a une queue large et plate, qu’il tient habituellement baissée, mais qu’il peut relever et déployer en éventail.
La couleur de son plumage tacheté et rayé varie du gris pâle à une riche teinte acajou, en passant par un roux sombre. Dans l’Est, la plupart des Gélinottes huppées sont de couleur grise, les autres étant rousses. Les formes grises se trouvent surtout dans le centre du continent, tandis que les Gélinottes de la côte Ouest sont presque toutes rousses.
Les couleurs de la Gélinotte huppée varient selon son habitat : la Gélinotte foncée vit dans les forêts sombres comme l’on retrouve sur la côte; la grise, dans les buissons plus clairsemés. Ce mimétisme l’aide à se protéger contre ses prédateurs.

Habitat

On trouve cet oiseau partout où il existe quelques massifs de feuillus, surtout de peupliers faux-trembles, de bouleaux, d’ostryers de Virginie et de saules, dont les chatons et les bourgeons constituent, en hiver, sa principale nourriture. Les arbres feuillus, qui fournissent nourriture et abri à la Gélinotte huppée, sont souvent des semis des premiers stades de la régénération forestière après une coupe ou un incendie.

Il est important de souligner que c’est un oiseau qui n’émigre pas et, une fois établi à un endroit, il passe toute sa vie dans un territoire de quelques hectares.

Conseils / Bon à savoir

La Gélinotte huppée est spécialement adaptée aux rigueurs de l’hiver. Lorsque la neige est épaisse, molle et persistante, la Gélinotte en parcourt la surface grâce à ses « raquettes », sorte de prolongement latéral des écailles de ses doigts de patte. Elle s’enfouit aussi dans la neige, ce qui la protège du froid et des prédateurs.

Elle est sédentaire et la plupart du temps solitaire. En hiver, elle se nourrit seule ou en petits groupes dans les arbres.

Les accouplements se déroulent la plupart du temps au début du printemps. Pour séduire la femelle, le mâle gonfle son plumage et dresse sa crête. La gélinotte est polygyne ; une fois fécondée, la femelle niche seule. Le nid est à terre, souvent au pied d’un arbre ou d’un autre abri. Elle produit entre neuf et douze œufs tachetés de brun qu’elle couve pendant environ vingt-quatre jours. Les poussins sont précoces ; ils sont capables de se nourrir seuls dès quelques heures après leur naissance et commencent à voler au bout d’une douzaine de jours.

La gélinotte huppée est l’oiseau emblème de l’État américain de Pennsylvanie.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/mirador/public_html/wp-content/themes/mirador_v1.5/modules/post.php on line 18

Conseils de pro

Désolé, cette section est actuellement vide

Restez à l'affût de toutes nos actualités

Inscrivez-vous à l'infolettre