Identification

L’orignal est la plus grande des espèces de la famille des cerfs (cervidés). Le poids de la femelle peut atteindre 350 kg et le mâle peut peser jusqu’à 600 kg.

Le pelage de l’orignal va du brun foncé, presque noir, au brun rougeâtre ou grisâtre; les pattes sont guêtrées de gris ou de blanc et relativement plus clair au niveau du visage.

À la fin de l’été et à l’automne, le mâle adulte porte un immense panache, parfois presque blanc, dont l’envergure atteint le plus souvent de 120 à 150 cm d’une extrémité à l’autre, mais qui peut parfois dépasser 180 cm!

Habitat

Son domaine vital de 5 à 10 km carrés se situe surtout dans des forêts mixtes. Il préfère les sapinières à bouleau, où vous le retrouverez surtout dans les zones éclaircies, les marécages et les étangs.

Il se déplace la nuit et se repose le jour pour ruminer dans les broussailles. Vous le verrez donc surtout à l’aube et au crépuscule!

Traces et sons

Vous distinguerez facilement les traces de M.Orignal par leur taille imposante:

Sons

Les orignaux communiquent par différentes vocalises surtout la nuit et en période de rut. Avec un peu de pratique, vous pourrez imiter assez facilement ces deux sons en situation de chasse.

La femelle qui cherche un contact

 

La femelle en estrus (souvent moins long que dans cet exemple)

 

Le mâle qui s’annonce

Réglementation

Vous devez faire partie d’une expédition de chasse pour chasser l’orignal. Les limites de prises peuvent varier en fonction de votre lieu de chasse.  L’abattage de veau et de femelle est également déterminé par le lieu de l’expédition et varie d’une saison à l’autre.

Votre permis de chasse à l’orignal vous obligera à le prélever seulement dans la zone que vous avez mentionné lors de l’achat. Il faut des circonstances bien particulières pour obtenir une autorisation de changement de zone.

 

Équipement

Vêtements de camouflage

La vue de l’orignal est très médiocre et son ouïe n’est pas incroyable non plus. Par contre, son odorat est très développé!

Misez donc sur des vêtements facilement lavables et qui évacuent rapidement la transpiration. Adaptez le nombre de couches en fonction de la température et de vos déplacements.

Un camouflage intégral n’est pas nécéssaire. Vos mouvements lents, à la manière d’un orignal, feront une plus grande différence que ce que vous portez!

Une arme à feu ou à flèche

Le calibre de votre carabine doit être d’au moins 6mm (0.243).

Les fusils de calibre 10 ou 12 à balle unique sont autorisés.

Votre arc doit avoir une tension de 40 lbs au minimum à l’intérieur d’une extension de 28 pouces et votre arbalète doit avoir une tension de 120 lbs. Les flèches d’arbalète (qu’on peut aussi appeler “viretons ou carreaux”)  doivent mesurer 16 po avec la pointe. Cette dernière doit avoir une diamètre de coupe de 7/8 po.

Appeaux

L’emblématique cornet pour l’appel de l’orignal permet d’amplifier vos sons. Il n’est toutefois pas obligatoire puisqu’en utilisant seulement vos mains, vous pouvez obtenir un son réaliste d’une portée raisonnable.

Vous serez peut-être attiré par un appeau électronique, mais sachez que les sons seront vites répétitifs.

Pour provoquer un mâle vous utiliserez probablement aussi une corne naturelle ou artificielle pour la frotter contre les arbres (rattling).  Une corne naturelle sera plus réaliste, mais souvent aussi plus lourde.

Leurres

L’utilisation d’urine naturelle ou synthétique est possible pour créer de la curiosité, mais n’allez pas croire que vous pourrez camoufler vos odeurs!

Caches

Vous pouvez chasser à l’affût dans une cache permanente ou portative, mais seulement dans un contexte de territoire très limité. Vous aurez plutôt avantage à être mobile.

Techniques de chasse

Prospection

Une bonne prospection du territoire à la fin de la saison précédente vous donnera de précieux indices sur les habitudes de votre gibier. Sachez qu’en fonction de la température, des coupes forestières, des activités humaines et du rut, les orignaux peuvent se déplacer énormément ou très peu.

Vous serez sage de ne pas effaroucher les orignaux de votre territoire dans la semaine précédant l’ouverture de la chasse. Vous pourrez prospecter tout en chassant au début de l’expédition.

L’analyse du territoire à l’aide de cartes pour identifier les zones d’alimentation et de repos vous permettra d’ajuster votre stratégie en fonction des vents et d’être plus efficace.

Chasse en déplacement

Vous constaterez qu’il existe de nombreuses techniques de chasse à l’orignal. Une des techniques les plus utilisées consiste à se déplacer lentement à bon vent en imitant successivement un mâle et une femelle. Vous utilisez cette technique pour couvrir un grand territoire et augmenter les chances de contact.

Chasse à l’affût

Si votre territoire ne vous permet pas de vous déplacer à bon vent, vous chasserez probablement à l’affût. Il n’est pas nécessaire de posséder une installation pour se camoufler. Une chaise pour le confort peut suffire.

Évitez les postes d’affût en hauteur dans un arbre qui ne seront pas réalistes pour vos appels et vous empêcheront de vous déplacer.

Éviscération et préparation

Pour diminuer les risque de contamination, procédez rapidement à l’éviscération de votre orignal. Voici une méthode simple:

1-Apposez vos coupons de transport dans une oreille et sécurisez-les avec une attache auto bloquante (tie wrap). Évitez de percer la peau si vous voulez la conserver en taxidermie.

2-Positionnez l’orignal sur le côté. Préférez le côté descendant s’il y a une pente.

3-Maintenez les pattes qui ne touchent pas au sol en position à l’aide de cables (ou de membres de l’expédition!).

4-Découpez autour de l’anus et sortir le rectum. L’utilisation d’un “gut wrench” peut aider  pour cette étape.

5-Attachez le rectum avec une attache auto bloquante.

6-Faites une incision de l’abdomen (attention: ne pas perforer les viscères!)  et du sternum.

7-Coupez le sternum et l’os du bassin à l’aide d’une scie.

8-Attachez deux attaches auto bloquantes sur l’oesophage et coupez entre les deux. Coupez également la trachée.

9-Retirez le coeur et le foie. Videz le contenu de la vessie pour conserver l’urine avec une seringue ou en coupant l’urètre.

10-Retirez les viscères. Vous devrez parfois dégager le diaphragme et certaines adhérences.

11-Coupez les vaisseaux à la base des pattes et pompez celles-ci pour faire sortir le maximum de sang.

Vous devez ensuite suspendre l’orignal la tête en bas pour que les fesses se vident de leur sang. C’est une tâche qui demande une installation qui peut être improvisée, mais qui doit être assez solide pour des raisons de sécurité.

Vous pouvez aussi le découper en quartiers pour faciliter le transport.

N’oubliez pas d’écarter les parois avec un morceau de bois et de mettre un cotton fromage pour le protéger des mouches.

L’orignal doit être assez haut pour ne pas être mangé par les prédateurs, à l’ombre et bien ventilé.

Apportez-le dès que possible à votre boucher pour le faire vieillir en chambre froide et minimiser les pertes.

Recettes

La viande d’orignal est rouge et succulente. Elle est naturellement très tendre. Son goût s’apparente au boeuf, mais avec des arômes spécifiques subtils.

Vous la cuisinerez donc de la même manière que le boeuf maigre.

Taxidermie

Vous rêvez d’une tête d’orignal naturalisée? Alors consultez votre taxidermiste AVANT votre expédition. Il vous expliquera quoi faire lors de l’éviscération pour rendre honneur à votre gibier.

Sachez que la tête de l’animal doit être transportée avec l’animal en tout temps jusqu’à l’enregistrement. N’oubliez pas de mentionner votre intention de la naturaliser à votre boucher!

Le panache peut être récupéré en sciant l’os de crâne et en retirant toute la chaire.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/mirador/public_html/wp-content/themes/mirador_v1.5/modules/post.php on line 18

Conseils de pro

Désolé, cette section est actuellement vide

Restez à l'affût de toutes nos actualités

Inscrivez-vous à l'infolettre